Une porte d'entrée sur l'intergénération !
Rejoignez-nous en inscrivant votre organisme
Actuellement 219 organismes sur notre portail
A votre disposition, les ressources de nos membres
212 expériences et 174 outils
Nos blogs et news !
Parcourez notre Fil d'info et le Carnet des âges
Tous les évènements !
Visitez notre agenda
il contient tout ce que vous ne devez pas rater :)

CARNET des Âges
Période : Juin / 2018
2 Article(s)

06-06-2018 15:26:18
A lire : "Les vieux dans les yeux"

Le journal Libération est allé à la rencontre des plus de 75 ans pour tenter de percevoir comment on vieillit dans une société qui vous invisibilise.

Extrait
«Leur malheureux sort dénonce l’échec de toute notre civilisation.» Puisque Simone de Beauvoir écrit tout de même un peu mieux que nous, et que son constat colle encore au réel, on s’est permis d’emprunter ses mots. Cinquante ans plus tard, on aime toujours aussi peu nos vieux. On les planque tant bien que mal, puisqu’ils sont de plus en plus nombreux. En janvier 2016, les plus de 75 ans représentaient 9,1 % de la population française, 3 % si on resserre le segment aux plus de 85 ans. Jérôme Pellissier, docteur en psychogérontologie, l’explique ainsi : «Nous vivons dans une société où la mort est cachée. Or les personnes âgées sont associées à cet impensé. La société est très centrée sur des valeurs comme la performance, la jeunesse, la rapidité, avec le modèle de l’humain surpuissant, prenant soin de lui. Le très vieux nous met donc mal à l’aise si on veut maintenir cette illusion.» Il faut bien le dire aussi, les vieux, ça encombre. Ils ne travaillent plus, mais prennent des places assises dans le métro, ils ne rapportent plus mais allongent les queues aux caisses des boulangeries. «Le rapport collectif à la vieillesse est imprégné d’un présupposé d’inutilité dans une société où tout se mesure à l’utilité», explique le sociologue Michel Billé, spécialisé dans les questions relatives aux handicaps et à la vieillesse.

L'article est disponible ICI.

Lire plus

06-06-2018 14:52:54
Projection : "Manu"

Le vendredi 8 juin à 20h15, le Cinéma Caméo proposera en AVANT-PREMIERE  le documentaire "MANU"  d’Emmanuelle Bonmariage. La projection aura lieu à la Rue des carmes 49, à 5000 Namur (Les Grignoux).

Manu Bonmariage, qui n’a eu de cesse de déshabiller la société, se retrouve aujourd’hui, à 75 ans, lui-même nu, face à ses doutes, ses films et sa fille, Emmanuelle, qui a choisi de tourner la caméra vers lui. Elle le suit, cherche à saisir son identité profonde (celle de l’homme, mêlée à celle du cinéaste) malgré la maladie d’Alzheimer qui le gagne. Alors que la mémoire de Manu lui joue des tours, Emmanuelle réalise le portrait d’un homme proche des personnages du cinéma avec curiosité et émerveillement.

La projection sera suivie d’une rencontre avec Emmanuelle Bonmariage, réalisatrice et (sous réserve) Manu Bonmariage. Pour connaître toutes les dates de projection, rendez-vous ICI
 

Lire plus