Une porte d'entrée sur l'intergénération !
Rejoignez-nous en inscrivant votre organisme
Actuellement 219 organismes sur notre portail
A votre disposition, les ressources de nos membres
212 expériences et 174 outils
Nos blogs et news !
Parcourez notre Fil d'info et le Carnet des âges
Tous les évènements !
Visitez notre agenda
il contient tout ce que vous ne devez pas rater :)

Fil d'info
Thématique : Seniors
12 Article(s)

19-09-2018 15:21:30
Précarité et santé des personnes âgées : cycle de rencontres

L'atelier des droits sociaux organise de septembre à novembre un cycle de rencontres sur la thématique "La précarité des personnes âgées : quel impact sur leur santé ?"

Les rencontres seront animées par des spécialistes, qu’ils soient personnes ressources des administrations publiques, professionnels de la santé, acteurs de terrain et autres de telle manière qu’ils puissent communiquer leurs connaissances théoriques et pratiques. Les rencontres porteront sur :

L’accès aux soins de santé des personnes âgées Les enjeux de la régionalisation de l’aide aux personnes âgées à Bruxelles L’aménagement du logement, l’aide à domicile, les alternatives aux maisons de repos Loi réformant les régimes d’incapacité et instaurant un nouveau statut de protection conforme à la dignité humaine

Informations complètes et inscription sur le formulaire ci-joint!

Lire plus

28-03-2018 15:40:31
Le jardin des délices : potager intergénérationnel au sein d'une maison de repos

Initié par GoodPlanet et la Maison de repos Anne Sylvie Mouzon, le jardin des délices est un potager situé au sein même de la maison de repos. Le projet a réuni tout au long de l'année des jeunes du voisinage et les aînés de la maison de repos autour du jardin. La maison de repos a pour ambition de devenir un lieu de rencontre où les seniors et les plus jeunes du quartier se retrouvent, toutes cultures confondues.Tous les mois, des activités intergénérationnelles sont organisées et les voisins sont investis dans l'entretien du potager.

Le projet traduit une réelle volonté de décloisonner la maison de repos en favorisant le vivre ensemble et le lien social.

Les échanges ont été filmés et ont donné lieu à un court documentaire. Le teaser est disponible ICI.

Lire plus

11-12-2017 16:17:26
Vivre seul(e) mais pas isolé(e): Guide pratique pour les habitants seuls

Ce guide a été élaboré à l’attention des personnes qui vivent seules. Il concerne un large public et des situations très différentes. D’ici 2060 en effet, la moitié des ménages en Belgique sera constituée d’une seule personne. Il y a autant de raisons pour vivre seul(e) que de personnes qui vivent seules. Tantôt, il s’agit de célibataires qui trouvent qu’une vie solitaire est confortable et veulent profiter de la liberté qu’elle offre, tantôt ce sont des personnes qui se retrouvent brutalement seules après la rupture d’une relation.

Les personnes seules peuvent donc être de jeunes adultes qui cherchent leur voie, des quadragénaires qui entament une vie nouvelle après une séparation, des veufs ou des veuves qui doivent continuer à vivre seuls après une longue existence commune. Beaucoup sont célibataires, avec ou sans enfants (adultes), d’autres ont une relation, même sans vivre sous le même toit.

Avec ce guide pratique, la Fondation Roi Baudouin et la Fédération du Notariat belge veulent offrir une première ligne d’informations et de conseils à ces personnes. Structuré selon différents moments et choix de vie, le guide a pour objectif d’apporter des réponses et des pistes de solutions. Disponible gratuitement en ligne.

Lire plus

06-07-2017 16:29:16
La gestion du vieillissement en Wallonie aux horizons 2025-2045 : enjeux et prospective

 

 

Ce rapport présente les résultats d’une analyse prospective sur le « bien vieillir » en Wallonie à l’horizon 2025 – 2045 menée par une équipe interdisciplinaire composée de démographes, de sociologues, de politologues et d’économistes de l’Université catholique de Louvain.

Il est disponible sur le site de l’Institut Wallon de l’Evaluation, de la Prospective et de la Statistique (IWEPS). L'IWEPS est l'institut scientifique public d’aide à la prise de décision à destination des pouvoirs publics en Wallonie.

Lire plus

06-04-2017 10:29:58
Le Réseau Sequoia est lancé !

Le Réseau Sequoia s’adresse aux  50+ qui ont décidé de s’enrichir de nouvelles relations et d’être maîtres de leurs choix et leur temps. Le Réseau Sequoia propose à ses membres de construire, renforcer leur réseau social. Il valorise leurs compétences et les accompagne dans leurs projets. L’organisation du réseau repose sur la co-création. Ses membres, s’ils le désirent, pourront prendre une part active dans l’animation, ce sont les ambassadeurs. Ceux-ci organisent des activités qui reflètent leurs passions (culture, sport, etc..) et pourront également mettre au service des membres du  réseau leurs compétences acquises tout au long de leur carrière (accompagnement à la création d’une activité professionnelle, formations, etc..). 

Le Réseau Sequoia, c’est aussi une plateforme où des partenaires proposeront des services, missions de bénévolats, offres d’emploi, etc. Elle sera aussi une vitrine des compétences des membres du réseau. Vous pouvez suivre le développement du Réseau Sequoia ICI.
 

Lire plus

13-12-2016 10:01:45
Publication : "Au pays des vermeilles"

Edité par Point Culture, la brochure "Au pays des vermeilles" invite à nous pencher sur la thématique du vieillissement au travers du cinéma, des livres et des chansons. La publication inclut également des articles sociologiques et met en évidence des projets concrets et novateurs autour du 3ème et 4ème âge.

"Troisième âge, aînés, inactifs, seniors, vieux, retraités… Les expressions ne manquent pas ! Pourquoi la vieillesse, la maladie et la mort sont-elles des sujets tabous ? Ne sommes nous pas tous des vieux en puissance ? Ne vaudrait-il pas mieux mettre en place une stratégie pour mieux vivre le grand âge avec sérénité ?"

Publication disponible sur www.pointculture.be

Lire plus

15-11-2016 09:52:46
Analyse: aidants proches et personnes âgées à domicile, qui sont-ils ? Que font-ils ?

En Belgique, le vieillissement de la population est un grand défi démographique. L’augmentation du nombre des plus de 65 ans ira inéluctablement de pair avec un nombre croissant de personnes âgées dépendantes. Beaucoup de personnes âgées souhaitent vivre chez elles le plus longtemps possible, un objectif que poursuivent aussi les pouvoirs publics. Il faudra donc davantage d’aidants proches. À la demande de la Fondation Roi Baudouin, l’UCL a mené une étude quantitative de grande ampleur et a examiné la situation de 5.201 personnes âgées fragilisées et de leurs aidants proches.

L'analyse est téléchargeable gratuitement sur le site de la Fondation Roi Baudouin.

Lire plus

20-09-2016 11:44:13
Appel : solidarité à Liège

Le Fonds Soeurs de Saint-Augustin de Bavière ouvre un appel à projet ayant pour objet la solidarité avec les personnes âgées, malades, handicapées et défavorisées socialement et moralement, dans l'arrondissement de Liège.

L'appel se clôture le 2/11/2016.

Critères de sélection et dossier de candidature sont disponibles sur le site de la Fondation Roi Baudouin.

Lire plus

22-04-2016 16:32:16
Cinéma : Au-delà des nuages

Un joli film flamand sur un premier amour qui ressurgit au crépuscule d’une vie. Une flamme sur le tard, entre septuagénaires, racontée avec tendresse et réalisme.

" Emma a accompagné Georges jusqu’au bout. Parce qu’il aimait le bruit de la pluie, elle allait jusqu’à arroser le toit plat près de la chambre où il a passé ses dernières semaines. Et Georges est mort. C’était un homme d’affaire né, un industriel qui fait fortune, et qui laisse une entreprise florissante à Emma – qui ne sait ce qu’elle en fera. À son enterrement, à côté d’un grand nombre de proches, beaucoup d’anciennes relations de travail et un discours bien rodé de Werner, le bras droit devenu chef d’entreprise. Puis une surprise de taille : Gerard. Dès qu’Emma le voit, son cœur bat la chamade. Elle ne l’a plus vu depuis près de 50 ans et le voilà qui vient rendre ses hommages à l’homme qu’Emma lui a pourtant préféré. Ils ont la septantaine bien entamée mais faudrait pas croire, ils savent utiliser Facebook et sa fonction « chat » presque aussi bien que votre ado de 15 ans. Gerard voudrait la revoir. Emma hésite."

Plus d'informations sur le film ici.

Avant première le mardi 26 avril à 20h au Cinamé Caméo Caméo Rue des Carmes 45-49 5000 Namur. La projection sera précédée d’une rencontre avec Chris Lomme, actrice, et Michael De Cock, scénariste.

Séances suivantes au Caméo :
Avril
Mercredi 27 - 12:00
Vendredi 29 - 12:15 14:00
Samedi 30 - 14:00

Mai
Dimanche 1 - 11:00 20:15
Lundi 2 - 12:00 17:00
Mardi 3 - 17:00
Jeudi 5 - 18:30
Samedi 7 - 14:30
Lundi 9 - 14:30 20:00
Mardi 10 - 17:15

Lire plus

01-03-2016 11:02:35
"Le réseau francophone des villes amies des ainés, c'est quoi?"

Le Réseau Francophone des Villes Amies des Aînés est une association qui a été créée en 2012. Dès 2013, elle a été reconnue comme étant officiellement affiliée à l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui est à l'initiative du réseau mondial Villes et Communautés Amies des Aînés. Le Réseau Francophone accompagne les villes dans la démarche Villes Amies des Aînés initiée par l'OMS, en partie en leur proposant des outils tels que le Guide Français des Villes Amies des Aînés.

L'association Or Gris s'est penchée sur ce réseau et vous en dit plus dans son article ICI.

Lire plus

21-01-2016 12:06:47
Colloque à Lausanne: Vieillissement et pouvoir d'agir — Entre ressources et vulnérabilités

Le 5e colloque international du Réseau d’Etudes International sur l’Age, la Citoyenneté et l’Intégration Socio-économique (REIACTIS) aura lieu du 10 au 12 février 2016 à Lausanne, en Suisse. Evénement majeur de l’année 2016 dans l’étude du vieillissement en sciences humaines et sociales, cette rencontre accueillera près de 200 chercheurs venus des quatre coins du monde du 10 au 12 février 2016 à l’Université de Lausanne.

Cette manifestation «Vieillissement et pouvoir d’agir» coorganisée par la Haute école de travail social et de la santé de la HES-SO Haute école spécialisée de Suisse occidentale et le Pôle de Recherche National «Surmonter la vulnérabilité: perspective de parcours de vie» (PNR Lives), souhaite aborder cette dynamique sous l’angle des pouvoirs d’agir que les personnes vieillissantes peuvent maintenir ou acquérir au long de leur trajectoire de vie.

Des spécialistes de renommée internationale partageront leurs savoirs durant ces trois journées où se multiplieront symposiums et ateliers.

Vous trouverez toutes les informations pratiques dans le programme ci-joint!

Lire plus

17-04-2015 14:35:28
Les enjeux de l'intergénération par Entr'âges

Dans la revue "Eduquer", publiée par la Ligue de l'Enseignement et l'Education permanente asbl, l'asbl Entr'âges y propose un article intitulé "Enjeux de l'Intergénération".

Un des enjeux de l'intergénération est sans doute de mettre tout en place pour que, tout le monde, jeunes et vieux, puissent profiter pleinement de cette chance que représente l'allongement de l'espérance de vie dans notre société. Une fois retraité, tout un pan s'ouvre : celui de disposer du temps. Or le temps est un bien précieux dans notre société. Qui en dispose?

La vieillesse nous concerne tous, elle n'est pas une maladie, elle est notre condition humaine. Les vieux d'aujourd'hui ne sont pas les vieux d'hier. L'évolution de nos modes de vie nous oblige à les regarder autrement qu'il y a cinquante ou cent ans !

On ne devient pas vieux du jour au lendemain. Le devient-on vraiment un jour ? Même si des capacités physiques et/ou cognitives peuvent s'amoindrir en vieillissant, « n'oublions pas que bien d'autres capacités, aussi essentielles que celles qui nous permettent d'imaginer, de rêver, de méditer, de ressentir du plaisir ou de la peine, d'être sensible à la beauté ou à la laideur, etc.. ne subissent pas les mêmes changements : elles ne cessent de se développer et de se modifier, différemment selon chaque personne, durant toutes les périodes de leur vie ».1

La vieillesse ne change pas notre personnalité non plus. Notre personnalité se modifie tout au long de la vie, en fonction des rencontres, des aléas, et chacun à son propre rythme. Il est sans doute plus pertinent de se demander : « Comment, chaque personne âgée, vit-elle sa vieillesse ? Comment, chacun de nous, même enfant, envisage-t-il la sienne ? »

Et c'est là que l'intergénération peut avoir son rôle à jouer.

Depuis une trentaine d'années, l'asbl Entr’âges promeut l’intergénération dans toutes les couches de la population, en tant que rencontre avec quelqu'un d'un âge différent et d'extérieur à la famille. Nous valorisons l'apport de la mixité entre les générations comme projet de société et l'asbl s'inscrit dans une réflexion autour de la vieillesse et dans une logique de reconstruction du lien social dans des perspectives de transmission et de solidarité.

Les personnes âgées ne constituent, pas plus qu'un autre groupe d'individus d'une même tranche d'âge, un groupe homogène. La notion de problèmes entre générations, au sein d'une famille, a toujours existé et existera toujours, c'est constructeur. Les problèmes des rapports entre les classes d'âges, au niveau de la société, sont différents. Les espaces propices à la rencontre avec les autres d'un autre âge sont rares dans notre société. La mixité de nos publics est, grâce au principe de réciprocité, un réel atout pour mieux connaître l'autre, mieux connaître notre passé, et donc de mieux comprendre notre présent.

La démarche intergénérationnelle se base sur le potentiel, les ressources et les capacités de chacun, sur la richesse des liens qui nous relient, quel que soit notre âge. L'intergénération permet aussi aux personnes âgées les plus fragilisées, (souffrant de troubles moteurs, mnésiques ou de désorientation par exemple), de se sentir, encore et toujours, comme faisant partie de la vie en société.

Dans la mesure où, à tout âge, chacun est porteur de sa propre culture, tous les publics sont, en ce sens, pleins de ressources. La culture est vécue et devient, tout au long des rencontres intergénérationnelles, mémoire active, moteur de changements de regard sur l'autre, sur nos lieux de vie, sur notre culture.

« Les générations s'influencent constamment mutuellement. » Manheim Karl 2

Il est indéniable que les concepts de devoir de mémoire, de mémoire collective, occupent une place de plus en plus importante dans notre société, et c'est tant mieux ! Mais, en même temps, la société actuelle est marquée par une rupture avec les traditions, ce qui entraîne une crise des actes de transmission. Celle-ci a reculé devant d'autres priorités telles que l'individualisme, la liberté, mais aussi les progrès scientifiques, technologiques. Dans la mesure où il est demandé de se libérer de l'ancien, du mémorable, d'aller de l'avant, comment faire passer les valeurs, le sens, comment établir un lien entre le passé et le présent ? Transmettre suppose un désir que tout ne s'arrête pas avec soi, que toute tâche est à poursuivre, transmettre est une incitation à donner du sens à la vie d'aujourd'hui.

Ne rien transmettre serait rompre les liens sociaux entre générations.

La transmission permet d'appréhender le concept du temps passé, du temps qui passe, le concept d'évolution et de changement du monde. L'acte de transmission, c'est se mettre en histoire. Evoquer le passé construit des ponts entre le passé et le présent d'une personne, d'un quartier, d'une culture, d'une société.

Les projets, mis en place par notre groupe d'aînés volontaires de la commune d'Amay à Liège, mettent en avant la réalité quotidienne passée grâce à leurs témoignages ou à ceux qu'ils ont recueillis. Ils s'adressent aux enfants des écoles primaires, mais aussi, lors d'évènements publics, à tous les habitants de la région. Grâce à leurs expériences, à leurs recherches, ils abordent chaque année un thème différent, qui part du cas particulier, et non pas de la connaissance théorique, pour rejoindre l'Histoire.3

« Pourquoi on parle toujours des différences ? On devrait plus parler des similitudes ! » (dit par un jeune en fin du projet Mix@ges).

Tout au long de notre vie, nous nous posons des questions sur le sens de la vie, et chacun de nous tente d'y répondre, différemment en fonction de ce que nous avons vécu, mais aussi, sans doute, en fonction de notre expérience de vie, de notre âge. Des ateliers philos, en partenariat avec l’asbl Les bonheurs de Sophie, invitent à toucher à l’universel et permettent à toutes les générations de se rencontrer autour d'un même sujet, dans un même lieu, que ce soit une bibliothèque ou une maison de repos. Ces ateliers sont ouverts aux résidents, au personnel, aux stagiaires, aux voisins. Et c'est dans les discussions, dans l'écoute du point de vue de l'autre qui a 70, voire 80 ans de plus ou de moins, que le regard peut changer, peut évoluer, que les stéréotypes liés aux âges tombent...

En maisons de repos, les rencontres entre générations permettent de rompre l'isolement dû à la vie en institution, de maintenir, de renforcer, voire de restaurer le lien social. Dans la rencontre entre un enfant - ou un plus jeune - et une personne désorientée, ou souffrant d'un trouble de la mobilité, le jeune et le moins jeune travaillent en duo, chacun aidant l'autre à sa façon. Les mains du jeune peuvent être les mains du duo, comme les suggestions de l'aîné peuvent être la solution du duo.

Entr'âges privilégie l'expression artistique comme "prétexte" à la rencontre, car chacun, quels que soient son histoire, son vécu, son regard, sa sensibilité, se retrouve sur un pied d'égalité face à la « page blanche », là où tout est à créer ensemble. Les projets permettent d'incorporer les perceptions individuelles à une création commune, et favorisent le développement de l'esprit de la mixité du groupe, de valorisation de soi au sein du groupe par la fierté du travail réalisé. Chacun est ainsi entraîné à valoriser l’autre. C'est par ce genre de projets qu'Entr'âges, et les traces qu'on en laisse (lors d'expositions publiques, de capsules audio sur radio Panik, d'affichage de phrases issues des ateliers philo dans toute la maison de repos, ...) que nous gageons sur la force que peuvent avoir ces rencontres chez le tout-venant n'ayant jamais pensé en termes de mixité des âges.

Toutes ces rencontres conduisent à des changements d'attitudes envers l'autre public rencontré. Les aînés voient autrement les plus jeunes et peuvent donc aborder les autres générations avec moins d'a-priori. Les jeunes déconstruisent leurs stéréotypes sur les vieux, et, les personnes issues d'autres cultures où la maison de repos n'existe presque pas, peuvent sereinement, lors par exemple d'un massage des mains offert aux personnes âgées vivant en maison de repos, mieux comprendre la grande vieillesse et la réalité de la vie quotidienne en institution.

Ces rencontres permettent de renforcer le sentiment de responsabilité citoyenne, et vont aider les jeunes générations, par l'exemple et par leurs propres expériences auprès des aînés, à faire face aux futurs défis sociaux de la mixité des âges et de l'éventail des différentes vieillesses. En effet, il est largement prouvé que les conséquences des conditions de travail passées ont une influence certaine sur la façon de vieillir ; que le niveau socio-économique a une répercussion sur la manière d'envisager son emploi du temps une fois retraité; que la place des aînés au sein de différentes cultures influence la façon d''envisager la fin de vie ; autant de défis, d'enjeux, que la mixité entre les générations, depuis l'école maternelle jusqu'au sein de la vie associative et professionnelle, permet d'envisager de façon sereine et naturelle.

1 Yves Gineste et Jérôme Pellissier : Humanitude, comprendre la vieillesse , prendre soin des hommes vieux , Armand Colin, 2014
2 Manheim Karl : Le problème des générations, traduction de l'allemend par G. Mauger et N. Perivolaropouloui, Nathan, 1990
3 « Du temps de mon école », « Avant l'informatique », « De la touche à la souris », « Autant en emporte le temps »...
 

Pour en savoir plus sur Entr'âges, consultez le site www.entrages.be. Pour consulter en ligne le centre de documentation d'Entr'âges spécialisé en gérontologie psycho-sociale, intergénération, vieillesse, suivez ce lien. Pour télécharger le numéro 11 de la revue Eduquer, suivez ce lien.




 

Lire plus